L’Escrime et Cancer du Sein

L’escrime comme soin de support

L’escrime n’est peut-être pas le sport qui vient en premier lorsque l’on cherche une activité physique en soin de support d’un traitement d’un cancer du sein. Pourtant, le travail conjoint entre l’association Solution Riposte et la Fédération Française d’Escrime a permis d’adapter notre sport aux spécificités de cette pathologie. Il en résulte une pratique sportive dont les mouvements permettent de faire travailler spécifiquement le bras et l’épaule endommagés lors d’une mastectomie.

L’escrime

• Un sport ludique et élégant.
• Pratique non traumatisante : sans touche reçue.
• Mobilisation de l’épaule grâce à la gestuelle du sabre.
• Travail de la confiance en soi.
• Travail de l’équilibre et de la posture (position ouverte du buste).
• Développement de la combativité.
• Symbolique de la Parade et de la Riposte lors d’une attaque.

La pratique

• Pratique gratuite la 1ère année.
• Pratique latéralisée du côté opéré permettant de mobiliser le bras et l’épaule.
• Pratique habillée et protégée (bustier en plastique, veste, gant), associée à une arme légère, le sabre.
• Séances dédiées en petits groupes (6 à 10 personnes).
• Un Maître d’Armes formeé spécifiquement en collaboration avec des professionnels de la santé.
• Un club disposant du label «Sport et Santé».

Les objectifs

• Renforcer les stratégies de défense et d’adaptation.
• Agir dans les domaines physique, psychique et social.
• Avoir une action bénéfique par la pratique du sport.
• Retrouver une mobilité du bras et réduire l’atteinte de la symbolique féminine.
• Améliorer la qualité de vie et contribuer à la réhabilitation des patientes à la vie de tous les jours.