Présentation Générale de l’Escrime

Qu’est-ce que l’escrime ?

L’escrime c’est un sport riche, physique, intelligent et surtout passionnant. L’escrime est certes, un sport de combat : l’objectif est de toucher son adversaire tout en évitant d’être atteint soi-même. Pour reprendre les mots de Cécilia Berder, il faut avoir un esprit de guerrier. Mais ce n’est pas un combat fondé sur la force : un bon escrimeur doit savoir observer, analyser et anticiper, il doit donc aussi être stratège.

L’escrime, c’est également un sport olympique français majeur, où la France a à son palmarès pas moins de 115 médailles dont 41 titres. C’est aussi une discipline historique, longtemps considérée comme un art, une science militaire. De cette tradition nous est resté la dimension de respect et de maîtrise de soi, prépondérantes tant à l’entraînement qu’en compétitions.

Quelles sont les qualités requises pour faire de l’escrime ?

L’escrime est un sport complet, qui requiert des qualités tant physiques que mentales que nous retrouvons au quotidien dans notre vie personnelle, scolaire et professionnelle.

Du côté physique, l’escrime nécessite explosivité et endurance. Explosivité, pour pouvoir réagir vite et surprendre son adversaire au moment opportun. Endurance, pour tenir le rythme soutenu des 3 fois 3 minutes en compétitions et enchaîner assauts sur assauts. En permanence fléchi sur ses appuis, la pratique de l’escrime développe les muscles en profondeurs. Elle développe également l’équilibre, la coordination et la précision

Sur le plan mental, l’escrime demande de la persévérance, de la stratégie, une envie de gagner, de la patience et aussi du courage. C’est un sport qui apporte beaucoup pour le développement personnel : il permet de s’affirmer, préciser sa gestuelle, s’organiser dans le temps et l’espace. Il favorise aussi les capacités d’esprit d’équipe, augmente le savoir vivre, développe les capacités d’initiatives, suppose de conserver un esprit sportif même en cas d’échec…

En alliant physique et stratégie, l’escrime est un sport qui se débute et qui se pratique quel que soit votre âge, tant en loisir qu’en compétition.

La pratique féminine

Il ne faut pas croire que l’escrime soit un sport essentiellement masculin.

De nombreuses femmes pratiquent ce sport et avec beaucoup de réussite. Tout le monde connaît Laura Flessel, quintuple médaillée olympique. Mais depuis la relève est assurée. Lauren Rembi a terminé 4ème aux Jeux Olympiques de Rio à l’épée, tout comme Manon Brunet au sabre. Lors des Championnats du monde de Budapest 2019, Pauline Ranvier remporte l’argent pour son premier podium lors d’une épreuve individuelle.

Les entraînements favorisent la mixité et certaines compétitions loisirs se déroulent en équipes mixtes, comme les Championnats de France Entreprise.

Un sport, 3 armes

L’escrime sportive peut se pratiquer avec 3 armes : l’épée, le fleuret et le sabre. Chaque arme a des caractéristiques techniques différentes ainsi que des règles spécifiques.

Le fleuret, l’arme la plus légère, est une arme d’estoc (la touche est mise avec la pointe de l’arme). Sa pratique est régie par la convention, la priorité est donnée à celui qui attaque et la surface valable est uniquement la tronc. C’est historiquement une arme créée pour l’entraînement de l’épée. L’épée, plus lourde, est également une arme d’estoc. Contrairement aux autres armes, la convention ne s’applique pas et les touches peuvent être portées des pieds à la tête. C’est donc l’arme du duel, où la stratégie a une place essentielle dans le combat. Enfin, le sabre est l’arme des cavaliers. C’est une arme de taille (la touche est valable avec le tranchant et la pointe de l’arme) avec comme surface valable tout le haut du corps. Le sabre est une discipline requérant beaucoup d’explosivité.

Le club Fosses Escrime est spécialisé dans l’épée. Retrouvez toutes les spécificités de cette arme sur la page dédiée.